Publications

Actualités

Return

Palmarès Concours d’innovation 2022 : 3 projets récompensés, accompagnés par Sayens

Palmarès ilab iphd 2022

Le lundi 4 juillet 2022 s’est tenue la cérémonie de remise des prix des Concours d’innovation 2021-2022. Sous le signe de l’accélération pour asseoir la souveraineté de la France, le Gouvernement a félicité et mis en lumière les 241 lauréats de l’édition 2022 des Concours d’innovation, tous volets confondus, dont 58 sont accompagnés par les membres du Réseau SATT.

Concours d’innovation : i-PhD et i-Lab

Les Concours d’innovation encouragent le développement de start-up et d’entreprises deeptech à partir des innovations issues des laboratoires publics français. L’État, à travers ces concours propose un continuum de financement pour les créateurs d’entreprises. L’objectif du Concours est de soutenir et d’encourager la création et le développement d’entreprises fortement innovantes nées de la recherche académique de pointe française.

Objectifs Concours i-PhD :

  • encourager nationalement les doctorants à tester le potentiel applicatif de leurs projets
  • soutenir et accompagner les premiers pas de projets ambitieux (mentorat, formation et dispositifs de financement, networking)
  • créer une communauté d’excellence des chercheurs entrepreneurs

Objectifs Concours i-Lab:

  • détecter et faire émerger des projets de création d’entreprises s’appuyant sur des technologies innovantes
  • favoriser le transfert des résultats de la recherche vers le monde socio-économique.

 

Palmarès 2022

L’édition 2022 démontre une fois de plus l’excellence de la recherche et du dynamisme de l’entrepreneuriat en Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté. Parmi les projets accompagnés par la SATT Sayens, un doctorant récompensé dans la catégorie « Grands Prix » du Concours i-PhD et 2 start-up « Lauréates » du Concours i-Lab.

« GRAND PRIX 2022 » i-PhD : HPS
Porteur du Projet : Allaoua Soudani

Laboratoire : LERMAB
Tutelles : Université de Lorraine

Description du projet :
Le froid solaire est une alternative sérieuse pour inverser la courbe de consommation mondiale d’électricité pour la production de froid qui atteindra 37% en 2050. Les machines frigorifiques à adsorption avec leurs adsorbeurs sont au cœur du projet HPS, plusieurs pistes de recherches ont été ouvertes pour améliorer leur efficacité. Les résultats obtenus sont très encourageants. Ces résultats permettent aujourd’hui de passer à l’étape de fabrication d’un démonstrateur de 30Kw. Le projet HPS permet de fabriquer et de mettre en œuvre un nouveau matériau pour lequel un brevet a été déposé. Un adsorbeur avec la nouvelle technique brevetée de fixation du matériau sur l’échangeur a également été réalisé. Cela a permis de mettre en œuvre les nouveaux cycles de chauffage/ refroidissement des adsorbeurs et d’observer en effet un gain de 40% sur l’efficacité de la machine frigorifique à adsorption.

Pour en savoir +

« LAUREAT 2022 » i-Lab : projet TASTY-LIPIDS | Ektah
Porteur du projet : Xavier Boidevezi, CEO d’EktaH

Laboratoire : LNC – ICMUB
Tutelles : Université de Bourgogne, L’Institut Agro Dijon, Inserm

Description du projet :
EKTAH est issu de la rencontre entre Naim Khan, professeur et chercheur de classe exceptionnelle à l’Université de Bourgogne, entre autres primé en décembre 2020 par l’Académie de Médecine pour ses travaux sur le goût du gras et ses récepteurs et Xavier Boidevezi, expert marketing dans le domaine de la FoodTech, porteur de la vision et de la gestion opérationnelle d’EktaH qui ambitionne de devenir le leader mondial des solutions nutritionnelles permettant de réduire la prise de poids corporel. L’obésité est un problème de santé publique. Les lipides alimentaires représentent plus de 40% des apports caloriques journaliers et ne cessent d’augmenter chez les personnes en situation de surpoids ou d’obésité car la détection oro-linguale des lipides diminue chez ces sujets à cause d’une baisse de l’expression des lipido-récepteurs. EKTAH développe de nouvelles solutions nutritionnelles en utilisant des leurres lipidiques pour resensibiliser ces récepteurs aboutissant à une baisse de la prise alimentaire et, par conséquent, du poids corporel. Après avoir été testé avec succès sur la souris, dans le cadre d’un projet de maturation porté par la SATT SAYENS qui a permis d’aboutir au dépôt de 2 brevets ; le développement de cette approche révolutionnaire nécessite de réaliser des tests et des études complémentaires sur l’homme avant de pouvoir être mise sur le marché sous la forme de compléments alimentaire et donner une nouvelle solution aux 1,7 milliards de personnes obèses ou en surpoids dans le monde. Pour ce faire la société ambitionne de lever des fonds fin 2022.

« LAUREAT 2022 » i-Lab : projet DROSOMOUCH | Cearitis
Porteuse : Marion Canale, CEO de Cearitis

Laboratoire : CGSA
Tutelles : Université de Bourgogne, CNRS, INRAE

Description du projet :
Cearitis propose une alternative aux insecticides pour protéger les cultures d’arbres fruitiers des ravageurs. Nous avons inventé et breveté une technologie de biocontrôle en Push&pull adapté à la lutte contre les mouches des fruits, principaux ravageurs arboricoles. Chaque année les mouches des fruits causent plus de 10 milliards de dégâts sur les filières arboricoles car les femelles mouches des fruits pondent leurs œufs dans les fruits mûrs et le développement larvaire altère les propriétés du fruit le rendant impropre à la consommation. Sur un verger, nous pulvérisons un répulsif pour créer une barrière au ravageur et à l’extérieur des parcelles nous installons notre piège autonome PIRA® qui diffuse en continu un produit attractif. L’idée étant d’attirer et de piéger les mouches des fruits déviées du verger par notre répulsif. Notre métier chez Cearitis est d’identifier les matières actives attractives et répulsives spécifiques aux mouches des fruits et d’en concevoir un dispositif efficace sur parcelles agricoles. En 2021, notre premier dispositif de Push&pull a été installé dans les Bouches du Rhône pour une saison d’expérimentation sur trois vergers d’oliviers et les récoltes d’olives ont été protégées 90%. En 2022, notre ambition est de déployer notre solution Push&Pull aux cultures de fruits rouges et d’agrumes grâce à une nouvelle technologie répulsive issue du CNRS et bénéficiant d’un investissement de maturation de la SATT SAYENS.
Avec nos partenaires, nous travaillons au développement de nouvelles formulations Push&Pull et nous visons l’homologation de ces solutions à l’échelle européenne d’ici à 5 ans pour protéger 10 cultures fruitières.

Ces projets sont la preuve du travail quotidien de détection et d’accompagnement de Sayens aux côtés des équipes de recherche des laboratoires de son territoire.

SAYENS and its partners use cookies in order to statistically analyse site visits. Your choice is kept for a duration of 6 months. You may change your mind at any time by visiting the Privacy Policy page. Refusing cookies has no consequence on your browsing. Customize Accept