2 Lauréats du concours i-PhD 2021 accompagnés par SAYENS


Deux doctorants d’UBFC, accompagnés par la SATT Sayens,
distingués « Grand Prix » au Concours d’innovation i-PhD 2021

 

Preuve de l’excellence de la recherche et du dynamisme de l’entrepreneuriat au sein d’UBFC -  Université Bourgogne Franche-Comté -, Khouloud Sassi et Giacomo Clementi, deux doctorants accompagnés par la SATT Sayens, ont été récompensés dans la catégorie « Grands Prix » du Concours d’innovation i-Phd. 

Pour Khouloud Sassi, porteuse du projet EPOC et doctorante au sein du laboratoire BIO-PeroxIL[1], et Giacomo Clementi, porteur du projet NRJSens et doctorant au sein du laboratoire FEMTO-ST[2], le concours i-Phd vient confirmer et soutenir leurs projets professionnels en leur donnant des outils pour lancer de prometteuses start-up deeptech à partir d’innovations robustes issues de leurs travaux de recherche maturés par la SATT Sayens. 

Fiers de nos jeunes chercheurs –entrepreneurs 🙌 😍

@Khouloud pour son projet EpoC, nouvelle approche thérapeutique pour le traitement du #gliobastome #cancer

@Giacomo pour son projet NRJSens, alternative aux #céramiques #piézoélectriques à base de plomb, pour une nouvelle approche de technologie de récupération d’énergie et les #capteurs auto-alimentés

 

Pour que l’entrepreneuriat devienne aussi une vocation pour les jeunes chercheurs

« Ce nouveau palmarès confirme la place d’UBFC et de ses membres, ici l’université de Bourgogne, l’université de Franche-Comté, l’école nationale supérieure de mécanique et des microtechniques et de l’université de technologie Belfort-Montbéliard. Ils sont des acteurs majeurs du lien entre recherche, formation et innovation, se réjouit Dominique Grevey, Président de l’Université Bourgogne Franche-Comté. Et d’ajouter : « UBFC met tout en œuvre pour rapprocher la jeunesse de la recherche et de l’innovation. Notamment, son programme de Graduate Schools favorise les parcours du master au doctorat et se veut un véritable hub pour plus d'échanges internationaux et un meilleur impact sur le territoire ».

Pour Catherine Guillemin, Présidente de Sayens : « L’édition précédente du Concours i-Phd nous avait déjà démontré l’inclinaison entrepreneuriale de la recherche d’excellence issue de notre territoire. Nous avons depuis transformé l’essai en entrant au capital de la start-up SON SAS créée depuis et dont le CTO, Pierre-Emmanuel Doulain avait obtenu un Grand Prix. Je suis fière de l’accompagnement des équipes de Sayens aux côtés des chercheurs de nos établissements. Il nous permet collectivement de détecter ces talents, puis de les accompagner vers le succès en transformant leurs résultats de recherche prometteurs en start-up à impact promises à la croissance ». 

 

Télécharger le communiqué de presse

 

[1] Laboratoire BIO-PeroxIL, est une EA 7270, université de Bourgogne et Université Bourgogne Franche-Comté

[2] L’institut FEMTO-ST est une unité mixte de recherche (UMR 6174), placé sous la tutelle d’UBFC - Université Bourgogne Franche-Comté  et du CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique  et opérée au sein de l’Université de Franche-Comté, de l’École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques (ENSMM) et de l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard (UTBM)