Nextbiotix et SAYENS signent un contrat de licence dans le domaine de Live Biotherapeutics

Dijon, 6 juillet 2018 – Nextbiotix et SAYENS (ex. SATT GRAND EST) annoncent la signature d’un contrat licence dans le domaine des Live Biotherapeutics, prometteur dans le développement d’une nouvelle classe de médicament permettant de traiter les maladies inflammatoires de l’intestin.

 

De gauche à droite : Jean-Philippe FASQUEL, Responsable R&D et Partenariat SAYENS ; Prof. Patrick GERVAIS, Prof. AgroSup Dijon/ Univesité de Bourgogne ; Catherine GUILLEMIN, Présidente SAYENS ;  Benjamin HADIDA, CEO Nextbiotix, Prof. Jean GUZZO, Vice-Président Université de Bourgogne ; Yannick CAVALIER, Responsable Business Développement SAYENS ; M. François ROCHE-BRYUN, Directeur Général AgroSup Dijon.

 

La nouvelle approche thérapeutique est basée sur la bactérie Faecalibacterium prausnitzii,  fruit d’une collaboration de recherche de plus de 10 ans menée par une équipe de recherche de premier plan, constituée du Prof. Patrick Gervais (Professeur émérite au sein de l’Unité Mixte de Recherche  PAM - Université de Bourgogne et AgroSup Dijon),  du  Dr. Philippe Langella,  (Directeur de recherche à l’INRA) et du Prof. Harry Sokol (Professeur en gastro-entérologie au sein de l’AP-HP) qui permet à Nextbiotix, startup fondée par l’équipe de recherche dans le domaine du microbiome de développer une approche mono-souche pour traiter les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.  

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin constituent un enjeu majeur pour nos sociétés puisqu’elles affectent près de 1,5 millions de personnes aux États-Unis, 2,2 millions en Europe (dont plus de 200 000 en France) et plusieurs centaines de milliers d’autres à travers le monde. Les altérations du microbiome sont bien connues pour le rôle majeur qu’elles jouent dans ces pathologies. Et pourtant, le microbiome n’est toujours pas ciblé par les traitements actuels.

Catherine Guillemin, Présidente de SAYENS, précise : « nous sommes très heureux de la signature de cette licence mais nous nous réjouissons surtout de toute la dynamique d’innovation qui voit le jour, et qui se concrétisera au travers d’un partenariat de recherche facilité grâce à l’installation de Nextbiotix à Dijon au plus près des équipes de nos actionnaires l’Université de Bourgogne et AgroSup Dijon, animées par le Prof. Patrick Gervais».

Pour conforter ses phases de développement, Netxbiotix lève 7 M€ pour permettre une entrée plus efficace en phase clinique.

Nextbiotix, est lauréate du Concours i-LAB 2018, Concours national d’aide à la création d’entreprise organisé par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Bpifrance.

Retrouvez le Communiqué de Presse