Portefeuille

Start-up

Unissey (ex. Deepsense)

Présentation

Start-up française fondée en 2018 par Yassine Mountacif, Unissey (ex. Deepsense) propose une solution d’authentification par biométrie faciale. Concrètement, grâce à son visage, chacun peut ainsi accéder de manière unique et intuitive aux services de son quotidien.

Cette solution ultra-sécurisée va confirmer à distance que l’utilisateur est bien celui qu’il prétend être, tout en bloquant les fraudes et le tout en moins d’une seconde !

Avec une technologie de pointe basée sur l’intelligence artificielle, Unissey créé une expérience d’accès au monde numérique à la portée de tous.

 

Technologie

La solution fonctionne en 2 étapes de vérification, transparentes pour l’utilisateur :

  • la détection du vivant : pour vérifier si la personne est bien physiquement présente derrière la caméra et qu’il ne s’agit pas d’une tentative de fraude à l’identité à partir de la présentation d’une photo, d’un écran vidéo ou d’un masque 3D,
  • la comparaison faciale : pour vérifier qu’il s’agit bien de la bonne personne par rapport à la photo de référence.

Pour en savoir +

Innovation

La technologie innovante issue du laboratoire ImViA (université de Bourgogne) consiste à mesurer en temps réel l’activité cardiaque à partir d’un simple flux vidéo d’une personne. L’acquisition des images est réalisée à l’aide d’une caméra bas coût telle que celles présentent sur les supports numériques actuels : ordinateurs, smartphones, tablettes et systèmes embarqués.

Cette nouvelle technologie repose sur les mêmes principes de photopléthysmographie que les capteurs en contact, avec comme différences fondamentales que l’on utilise la lumière ambiante et on détecte à distance de quelques mètres, sans contact, les variations de couleur dans la lumière réfléchie par la peau humaine.

Des méthodes originales de traitement du signal et de la vidéo ont été intégrées pour rendre le système plus robuste aux mouvements de la personne et aux fluctuations de l’éclairage. Ces algorithmes permettent ensuite de mesurer des paramètres physiologiques comme le rythme cardiaque, le rythme respiratoire ou l’état émotionnel (anxiété, stress…).

START-UP ISSUE DU PROJET
CAPTEUR RPPG

Découvrir le projet

SAYENS et ses partenaires utilisent des cookies à des fins d’analyses statistiques des visites du site. Votre choix est conservé pour une durée de 6 mois. Vous pouvez changer d’avis à tout moment en vous rendant sur la page Politique de confidentialité. Le refus des cookies n’a aucune conséquence sur votre navigation. Personnaliser Accepter