Publications

Actualités

Retour

04 février 2022 | SAYENS et la start-up EKTAH s’engagent pour éradiquer l’obésité dans le monde

Sayens annonce avoir concédé une licence exclusive
à Ektah et entre ainsi à son capital

Sayens entre au capital de la deeptech EktaH en apportant une innovation de rupture de « leurres lipidiques » issue de l’université de Bourgogne et de l’Inserm. La start-up qui développe de nouvelles solutions nutritionnelles pour réduire la prise de poids corporel, annonce le lancement d’une première étude clinique.

Sayens confirme un transfert de technologie réussi après avoir investi dans la maturation d’une innovation de rupture, « les leurres lipidiques », issue des travaux du Professeur Naïm KHAN, primé par l’Académie de Médecine en décembre 2020. L’innovation proposée et développée par les équipes réunies autour du Pr. Naïm KHAN au sein de l’équipe NUTox affiliée au laboratoire Lipides, Nutrition, Cancer – LNC (UMR UB/l’Institut Agro Dijon/Inserm 1231), en collaboration avec le laboratoire ICMUB (UMR UB/CNRS 6302) a donné lieu à 2 projets de maturation complémentaires, financés et accompagnés par Sayens.

Les résultats ont été validés par des études in vitro et in vivo sur des souris soumises à un régime hyper gras qui ont permis de réduire peu à peu leur prise alimentaire et donc leur poids corporel. Deux brevets internationaux ont été déposés pour protéger cette innovation. Depuis 2018, Sayens entre ainsi pour la 5ème fois au capital d’une start-up pour laquelle elle a développé la technologie.

« Nous avons été les soutiens de la première heure des travaux du Professeur Naïm KHAN en l’accompagnant dans un programme de développement technologique très ambitieux et risqué. Nous nous réjouissons aujourd’hui au bout de près de 3 ans d’investissement d’accompagner EktaH et ses co-fondateurs dont l’ambition est, grâce à une innovation de rupture, d’éradiquer l’obésité répondant ainsi à un problème tant économique que de santé et de bien-être planétaires » indique Catherine Guillemin, Présidente de Sayens.

Les co-fondateurs d’EktaH, Xavier BOIDEVEZI, CEO et au Professeur Naïm KHAN, conseiller scientifique de la start-up, se consacrent aujourd’hui à l’étude clinique permettant de confirmer l’innocuité et l’efficacité des molécules mises au point sur l’homme. Avec une gamme de solutions nutritionnelles délivrées sous forme de spray à l’horizon 2025, EKTAH entend disrupter le marché du surpoids et de l’obésité qui concerne 1,9 milliards de personnes dans le monde.

« Notre projet est gourmand en capitaux, et pour synchroniser nos feuilles de route technique et financières, nous préparons d’ores et déjà notre levée de fonds prévue sur le 2ème semestre 2022. En parallèle, nous mettons tout en place pour atteindre les étapes importantes de notre développement comme la structuration de l’équipe, la réalisation de l’étude clinique ou encore l’accélération de notre roadmap grâce à certains dispositifs comme le concours i-LAB auquel la start-up a déposé un dossier fin janvier » déclare Xavier BOIDEVEZI, CEO d’EktaH.

 

Télécharger le communiqué de presse

SAYENS et ses partenaires utilisent des cookies à des fins d’analyses statistiques des visites du site. Votre choix est conservé pour une durée de 6 mois. Vous pouvez changer d’avis à tout moment en vous rendant sur la page Politique de confidentialité. Le refus des cookies n’a aucune conséquence sur votre navigation. Personnaliser Accepter