Publications

Success-stories

Retour

Oenobrands | ADS Extraferm D’fendUn dérivé de levure protecteur qui améliore la stabilité oxydative des vins blancs et rosés

La société Oebrands, dans la cadre d’un contrat de collaboration R&D avec les chercheurs de l’IUVV (Institut Universitaire de la Vigne et du Vin – université de Bourgogne) a développé un dérivé de levure aux propriétés anti-oxydantes. Ce produit qui permet de préserver la fraicheur et le fruité des vins sans notes d’oxydation sera mis sur le marché dès la vendange 2022.

Les dates-clés du projet

  • 2019-2020 : 1er contrat de R&D
  • 2020-2022 : 2nd contrat de R&D
  • 2022 -2024 : embauche d’un post doctorant pour l’étude de nouveaux aspects de l’oxydation

 Rémy Schneider | Chef Produits et applications Manager – Oenobrands
Crédits : Oenobrands

 

« L’équipe de régis Gougeon et Maria Nikolantonaki s’est avérée pour nous une évidence quand nous avons décidé de développer un dérivé de levure à propriété antioxydante. Le concept de stabilité oxydative des vins était en effet en parfaite ligne avec ce que nous voulions fournir comme type de produit. La discussion ouverte qui s’est engagée nous a permis de développer une méthode de caractérisation de cette capacité antioxydante innovante, calqués sur les mécanismes qui ont lieu dans les vin, et adaptée à la fraction soluble de dérivés de levure. Son application a permis à Oenobrands de sélectionner les dérivés les plus performant, et de tester des produits formulés avec ceux-ci sur différentes matrice de Chardonnay, en partenariat avec l’IUVV. Sayens a parfaitement jouer son rôle de facilitateur dans les aspects contractuels, et dans le suivi des essais technologiques grâce a l’implication d’Etienne Kayser.

Après 3 ans de collaboration, le résultat concret est la mise en marché dès les vendages 2022 de Extraferm D’fend, dérivé de levure riche en nucléophiles aux propriétés antioxydantes, pour la protection des vins blancs et rosés dès la fin de la fermentation alcoolique, et d’autant plus adapté dans le cas de vinifications avec peu voire pas de sulfites.

Fort de ce succès, la collaboration se poursuit sur d’autres aspects liés à l’oxydation dans le cadre d’un post-doctorat de deux ans. »

Maria Nikolantonaki | Maître de conférence en Œnologie – université de Bourgogne
Crédits : Maria Nikolantonaki

 

URM PAM (Equipe PCAV : Physico-Chimie des Aliments et du Vin) de l’université de Bourgogne

« Le concept de stabilité oxydative développé par l’équipe PCAV (UMR PAM) est le fruit de plusieurs années de recherche fondamentale sur les mécanismes chimiques impliqués dans le vieillissement des vins blancs ainsi que sur la caractérisation du capital antioxydant des vins au service d’une meilleure expression du caractère distinct de chaque matrice vin. C’est ce concept que nous avons mis en avant dans le cadre de la collaboration avec Oenobrands, dont la dynamique en R&D en a immédiatement fait un partenaire de choix, véritablement en mesure d’appréhender la portée de résultats scientifiques fondamentaux et de les utiliser pour innover dans la conception de nouveaux produits œnologiques, permettant ainsi de contribuer à l’ambition de l’équipe PCAV de pouvoir proposer à la filière vitivinicole une œnologie personnalisée. »

Vous aussi, chercheur(se), vous souhaitez être accompagné(e)
pour monter vos collaborations de recherche ?

En savoir plus

Focus expertise

La mesure de la stabilité oxydative consiste à réaliser un test dit DPPH (en référence au réactif utilisé le 2,2-DiPhenyl-1-PicrylHydrazyl) spécifiquement optimisé pour une application à des vins blancs et des vins rosés, de façon à prendre aussi en compte l’action antioxydante de certains composés soufrés et amino-soufrés qui jouent un rôle important dans la stabilité de ces vins.

En savoir plus sur l’expertise R&D

Etienne Kayser | Responsable du domaine R&D Vigne et Vin – Sayens

 

« Vu sous l’angle de l’accompagnement, il s’agit d’un projet où SAYENS a pu assurer à la fois sa mission de gestionnaire administratif de la collaboration, sous la forme de 2 contrats d’études de R&D mais également sa mission d’appui opérationnel avec :

  • la coordination et le suivi des travaux expérimentaux vis-à-vis des parties prenantes académiques (UMR PAM, plateforme DiVVA, CSGA), mais également vis-à-vis des professionnels de la filière, domaines viticoles avec lesquels les expérimentations ont été menées,
  • la réalisation d’une partie des opérations techniques et logistiques.

Ainsi Oenobrands a pu bénéficier de l’expertise de plusieurs équipes de recherche et plateformes, et l’implication des chercheurs a été concentrée sur leurs expertises, avec un minimum de contraintes opérationnelles.

Pour en savoir + sur OENOBRANDS

 

Découvrez toutes les expertises du domaine R&D Vigne et Vin

Pour en savoir +

SAYENS et ses partenaires utilisent des cookies à des fins d’analyses statistiques des visites du site. Votre choix est conservé pour une durée de 6 mois. Vous pouvez changer d’avis à tout moment en vous rendant sur la page Politique de confidentialité. Le refus des cookies n’a aucune conséquence sur votre navigation. Personnaliser Accepter