Publications

Success-stories

Retour

WITTYM, la plateforme Web de data management dédiée au bâtiment

Sur un marché de plus de 6 milliards d’euros, WITTYM entend jouer un rôle majeur de développement du BIM, Building Information Modeling, et de démocratisation des formats d’échange IFC et BCF entre les acteurs de la construction à l’exploitation du bâtiment. Grâce à l’intelligence artificielle, la start-up vise à simplifier l’accès aux données des maquettes numériques et optimiser leur exploitation.

James GRIVET

CEO de WITTYM

James GRIVET a un parcours de business developer dans l’industrie à fort contenu technologique et à potentiel disruptif et une expérience significative d’investisseurs dans des startups technologique au sein d’un fonds.

Christophe NICOLLE

Conseiller scientifique de WITTYM

Professeur au sein de l’université de Bourgogne dans le domaine de l’ingénierie des connaissances, Docteur en informatique, il est le co-fondateur et le directeur du laboratoire CiAD (Connaissance et Intelligence Artificielle Distribuées – EA université de Bourgogne/ UTBM) qui conçoit des IA explicables, hybrides et distribuées.

Découvrir le témoignage

 

 

 

Interview de James GRIVET,
CEO de WITTYM

Site internet Wittym

 

 

Pouvez-vous nous présenter WITTYM ?

Wittym est une plateforme Web de data en temps réel qui connecte l’ensemble des experts et non experts autour des données de la maquette numérique d’un bâtiment sur tout son cycle de vie. C’est une solution qui a été développée dans le cloud et scalée pour gérer de larges écosystèmes d’utilisateurs et de faire entre le bâtiment dans l’ère du big data via une application web accessible à tous.
Notre application web participe ainsi activement à la démocratisation du format d’échange de données IFC, levier du BIM : nous rendons ce format complexe de données accessibles à tous pour la collaboration et intéropérable avec les logiciels existants.

 

A qui s’adresse ce service ?

Wittym vise en premier lieu tout écosystème d’utilisateurs (maître d’ouvrage, architecte, bureaux d’étude, maître d’œuvre, entreprises de construction et sous-traitants), dont la problématique est la donnée du bâtiment.

Wittym vise en second lieu l’exploitation du bâtiment en se positionnant comme un système orchestrant les données d’usage du bâtiment et en les reliant au jumeau numérique. Elle devient alors un outil d’aide à la décision pour les exploitants (bailleurs sociaux, industriels, exploitants des bâtiments tertiaires) en croisant les données provenant de différents fournisseurs de services et d’énergie.

 

Quels sont les avantages de l’application Wittym ?

Wittym permet à l’ensemble des acteurs du bâtiment de partager et d’enrichir leurs données en temps réel, gérer la traçabilité et optimiser la maîtrise des coûts d’un projet : chaque personne ayant la bonne information de qualité au bon moment. Les services automatiques sur la data, s’appuyant sur des capacités puissantes de cloud computing donnent des possibilités de vérification que l’être humain ne peut appréhender.

 

 Comment est née Wittym ?

Wittym est le fruit de près de 20 ans de travaux de Christophe NICOLLE, Professeur au sein de l’université de Bourgogne. Le projet Wittym a fait l’objet d’un programme de maturation orchestré par Sayens permettant le développement d’une plateforme web accessible en mode SaaS intégrant des briques d’intelligence artificielle.

L’équipe Sayens nous a également aidé à définir la stratégie de business-développement qui a abouti à la création de la start-up avec l’entrepreneur James GRIVET qui a par ailleurs bénéficié d’un accompagnement par l’incubateur régional DECA-BFC.

 

Quelle ambition pour Wittym  ?

Wittym rêve de démocratiser l’accès aux données du bâtiment à tous les acteurs ; Wittym en s’appuyant sur le standard IFC devient acteur de l’OpenBIM, un programme de coopération universel reposant sur des standards et des processus de travail ouverts.

La pédagogie sur les données techniques IFC est notre fer de lance pour faire prendre conscience que la donnée technique sous un format standard est un gage de liberté pour chaque acteur du bâtiment.

 

 

 

Vous aussi, entreprise ou investisseur,
vous recherchez une technologie ?

 

Contactez-nous

 

Focus technologie

En rendant la norme IFC exploitable à 100% sur l’ensemble des objets et de leurs propriétés, Wittym s’interconnecte à tous logiciels, tous types de base de données, tous types de plateforme. En exploitation, l’API se positionne comme un Building Operating System, gérant des milliers d’objets connectés et interconnectables selon le label R2S. La solution, dimensionnée pour exploiter des millions de données du bâtiment, gère des écosystèmes de quelques utilisateurs à des milliers d’utilisateurs.

La technologie Wittym, des bénéfices innovants :

  • connecter experts et non-experts de la maquette numérique, mais ayant besoin de données issues des maquettes
  • faciliter les échanges au format BCF sur les données du bâtiment
  • diffuser les données du bâtiment à grande échelle aux bons interlocuteurs
  • accéder à des services sur la donnée du bâtiment adaptés au cas d’usage métier
  • disposer d’une base de données dans le cloud en format IFC, que chaque utilisateur peut enrichir et partager en temps réel

En savoir plus sur la technologie

 

 

Interview de Catherine Guillemin,
Présidente de SAYENS

 

 

 

Quel a été le rôle de SAYENS ?

L’API Wittym est née des travaux de Christophe NICOLLE au sein de laboratoire CiAD de l’université de Bourgogne. Les équipes Sayens ont, dans un premier temps, accompagné le programme de maturation de cette technologie avec le développement d’une plateforme de services web (SaaS) intégrant des briques d’intelligence artificielle. Elles ont également permis de définir la stratégie de business-développement soutenant la voie de valorisation de la technologie consistant en la création d’une start-up dans laquelle Sayens est partie prenante. La rencontre avec James GRIVET en quête d’un projet entrepreneurial à porter. Son parcours dans l’industrie technologique et en tant que directeur d’investissement au sein d’un fonds nous a convaincu.

 

La création de start-up est-elle systématique ?

Nous soutenons ce modèle lorsqu’il est applicable, car en matière de transfert de technologie, la création d’une spin-off d’un laboratoire ne constitue pas toujours une voie de valorisation pertinente.

 

Votre participation s’arrête-t-elle là ?

Absolument pas. Avec notre entrée au capital de Wittym en mars 2020, nous restons investis aux côtés des fondateurs. Nous soutenons l’ancrage scientifique et technologique de la start-up au travers des collaborations de recherche grâce notamment à l’expertise des laboratoires de nos établissements actionnaires.

 

 

Pour en savoir + sur WITTYM

 

 

 

Découvrez toutes nos innovations

Découvrez toutes nos innovations

SAYENS et ses partenaires utilisent des cookies à des fins d’analyses statistiques des visites du site. Votre choix est conservé pour une durée de 6 mois. Vous pouvez changer d’avis à tout moment en vous rendant sur la page Politique de confidentialité. Le refus des cookies n’a aucune conséquence sur votre navigation. Personnaliser Accepter