Entrée au capital de la start-up WITTYM

 

SAYENS entre au capital de la start-up WITTYM
pour mettre l’humain au coeur du bâtiment
grâce à l’intelligence artificielle !


Issue de résultats de recherche de l’Université de Bourgogne et d’un programme de maturation de la SATT SAYENS, la start-up WITTYM poursuit l’ambition de devenir un acteur international incontournable du BIM (Building Information Modeling). Son atout : l’intelligence artificielle (IA) pour simplifier l’accès aux données des maquettes numériques et optimiser leur exploitation par l’ensemble des acteurs de la construction et du bâtiment. SAYENS entre au capital de la start-up WITTYM, et poursuit sa collaboration au travers de programmes de collaborations R&D avec l’Université de Bourgogne.

 

 

Mettre l’humain au coeur du bâtiment grâce à l’intelligence artificielle…

Tel est le défi de la start-up WITTYM qui propose, via sa plateforme web dédiée au BIM, une solution d’exploitation optimale des données, processus et connaissances-métiers du secteur du bâtiment. La généralisation du BIM dans les secteurs de la construction - notamment sous la pression réglementaire - et le développement du numérique (et de l’IoT) dans le contexte du bâtiment connecté, engendrent une massification (voire complexification) des données disponibles pour les acteurs impliqués aux différents stades des projets de construction.
Sur un marché potentiel de services sur les données de plus de 6 milliards d’euros par an, WITTYM entend jouer un rôle en apportant à ses acteurs (architectes, concepteurs, équipes de construction, ingénieurs structures et génie civil) des solutions adaptées, simples et ouvertes. Celles-ci répondront à leurs besoins de partage des données, de traçabilité, de maîtrise des coûts et permettront de réduire les erreurs, souvent sources de litiges.

 

De la maturation à la participation au capital de la start-up : un transfert de technologie réussi


Née il y a près de 20 ans des travaux de recherche du Professeur Christophe NICOLLE au sein de l’Université de Bourgogne (Equipe Associée EA 7533 CIAD1), dans le domaine de l’ingénierie des connaissances, l’API2 WITTYM a fait l’objet d’un programme de maturation au sein de la SATT SAYENS.
Les apports de l’équipe de SAYENS, aux côtés de Christophe NICOLLE, ont permis d’une part le développement d’une plateforme de services web (sans avoir à charger un logiciel de visualisation spécifique) accessible en mode SaaS intégrant des briques d’intelligence artificielle. D’autre part, ils ont permis de définir la stratégie business-développement, étape indispensable qui les a menés à créer la start-up WITTYM grâce à la rencontre avec James GRIVET, alors à la recherche d’un projet entrepreneurial.

La SATT SAYENS a décidé d’entrer au capital de la start-up, comme l’explique Catherine GUILLEMIN, sa Présidente : « La participation de SAYENS, aux côtés des fondateurs, au capital des startups deep tech est un vrai gage de succès pour elles. Au-delà d’un « simple » investissement, nous crédibilisons l’apport scientifique et technologique de notre actionnaire l’Université de Bourgogne et restons investis aux côtés des équipes pour accompagner leur développement à court et moyen terme grâce notamment à la proximité avec le(s) laboratoire(s) au travers de collaborations de recherche que nous opérons. Nous le démontrons une fois de plus avec WITTYM, promise à de belles perspectives de développement. C’est bien un modèle que nous soutenons quand il est applicable, car en matière de transfert de technologie, la création d’une spin-off d’un laboratoire constitue une voie de valorisation pertinente ».

 

WITTYM, vers un bâtiment ingénieux et responsable


Fort de son parcours dans l’industrie à fort contenu technologique conjugué à son expérience d’investisseurs au sein d’un fonds, James GRIVET réunit toutes les qualités pour conduire, en tant que CEO, la start-up vers les sommets, soient-ils internationaux !

Pour James GRIVET, CEO de la société WITTYM : « L’association avec la SATT SAYENS est l’aboutissement d’un travail collaboratif mené depuis plusieurs mois. Grâce au partenariat stratégique avec le laboratoire CIAD (Connaissance en Intelligences Artificielles Distribuées) de l’Université de Bourgogne, elle sera un accélérateur pour la startup WITTYM dans son développement dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée au BIM ».

La start-up WITTYM a été créée en septembre 2019 par James GRIVET aux côtés du Professeur NICOLLE, qui en qualité de fondateur, assurera le rôle de Conseiller scientifique comme le lui permet la loi Pacte. Des collaborations régulières avec les laboratoires de l’Université de Bourgogne notamment, assureront à WITTYM les avancées technologiques indispensables pour lui assurer une place de leader sur un secteur où la compétition internationale est intense.

Christophe NICOLLE, Professeur et Conseiller scientifique de WITTYM complète : « WITTYM est la cristallisation économique d’une synergie associant formation, recherche et transfert développée depuis de nombreuses années par l’Université de Bourgogne. Ce cercle vertueux vise l’excellence scientifique comme le développement économique d’innovations et la création d’emplois pour des étudiants formés aux métiers d’aujourd’hui et de demain. WITTYM est le premier d’un nombre croissant de projets de maturation menés par le CIAD et porté par SAYENS dans le domaine de l’intelligence artificielle ».



TÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE